Ce n'est qu'une question de temps avant que l'on trouve une vie extra-terrestre, et oui, nous savons que cela va bouleverser certains religieux sur la Terre et jeter une boucle dans les systèmes de croyances des gens, mais hélas, ça ne prend pas un mathématicien qui étudie l'équation de Drake ou un observateur de Discovery Channel à l'écoute des vieux documentaires de Carl Sagan pour voir que nous ne sommes pas seuls.

Mais, que faisons-nous une fois que nous prenons contact, ou devrions-nous? Eh bien, partager des idées et étudier la nature ou d'autres espèces n'a jamais fait de mal à l'espèce humaine sur Terre? En fait, beaucoup d'idées pour l'innovation proviennent de l'emprunt de concepts de la nature et d'autres espèces. Des ailes d'oiseaux pour concevoir des avions par exemple.

Si d'autres espèces font des choses et passent leur vie plus efficacement que nous, alors nous avons acheté pour jeter un coup d'œil, et ils devraient nous étudier aussi, pourquoi pas? Cela ne demande à personne de considérer l'inter-s-espèce apportée avec la vie extraterrestre du monde et vous n'avez pas besoin de proposer un concept d'inter-élevage sans que cela ait du sens, et probablement pas pour les espèces extra-terrestres , en raison des différentes conditions nécessaires pour maintenir la vie sur ou dans d'autres planètes ou d'autres mondes, modules spatiaux, etc.

Si des formes de vie énergétique existent alors elles n'auraient aucun intérêt de toute façon. L'échange d'informations, de culture, de pensées, de sagesse et / ou de connaissances est toujours une chose merveilleuse, tant qu'elle n'est pas mal utilisée. C'est le plus gros problème que je vois; Les humains ne sont pas si fiables, mais heureusement, ils sont prévisibles dans une large mesure. S'il vous plait, laissons tomber le dogme religieux et considérons certains de ces problèmes avant de prendre contact.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.