Les 26 et 27 décembre 1969, l'Association américaine pour l'avancement des sciences a tenu un symposium sur les ovnis. Les articles ont été édités par Carl Sagan et Thorton Page et publiés par Cornell University Press. L'un des contributeurs était feu James E. McDonald *, physicien de l'atmosphère à l'Université de l'Arizona. Le thème de base de McDonald était d'envoyer une fusée vers le haut des mégots proverbiaux de la communauté scientifique globale pour leur négligence presque de ce qu'il (et beaucoup de laïcs) considèrent comme l'une des anomalies scientifiques supérieures du 20ème siècle (et maintenant du 21ème ) – Objets volants non identifiés

Malheureusement, le Dr McDonald doit sûrement se retourner dans sa tombe parce que rien n'a vraiment changé depuis qu'il a présenté ce document. Les scientifiques et les OVNIS ont tendance à faire la fête ensemble de la même manière que le mélange d'huile et d'eau.

Maintenant tout scientifique avec un esprit ouvert, même un esprit sceptique, doit reconnaître qu'entre cinq et dix pour cent de tous les rapports d'OVNIS restent bons. Fier rapport d'OVNI après enquête et analyse par ceux qualifiés pour le faire. Faisons la vie simple et disons que le taux inconnu d'OVNI de bonne foi est de 5% (ou 19 sur 20). Appelons-les les OVNIS hardcore – le résidu qui a été tamisé à partir de l'image plus grande. Maintenant, le verre UFO hardcore est vide à 95% et s'évapore (si 19 sur 20 des ovnis sont explicables, alors 20 sur 20 le sont) ou est le verre UFO hardcore à 5% plein (si 19 sur 20 sont explicables, alors c'est juste 19 sur 20 qui a été expliqué, point final)

Un des principaux arguments scientifiques contre les OVNIS ayant un quelconque intérêt scientifique est que si la majorité substantielle des rapports d'OVNI peut être correctement expliquée (95%), alors tout pourrait être s'il y avait seulement des informations suffisantes. Eh bien, l'USAF (en tant qu'organisme gouvernemental typique qui était responsable de la résolution des observations d'OVNI) avait une catégorie pour "information insuffisante", ainsi que "possible" cela ou "probable" cela. Ils avaient également une catégorie distincte pour les «inconnus». C'est-à-dire, ils avaient suffisamment d'informations concernant une observation d'OVNI mais n'avaient aucune idée de ce qu'étaient les objets. C'est pourquoi ils ont été étiquetés comme des «inconnus». Et cela équivalait à environ cinq pour cent de toutes les observations d'OVNI.

Bon, 19 des 20 rapports d'OVNI s'avèrent avoir des explications prosaïques. Donc le vingtième a aussi un. Désolé, la logique n'est tout simplement pas là. Le premier et le plus évident argument est que la 20ème observation d'OVNI a été distinguée comme étant différente parce qu'elle est différente. C'est comme avoir une pomme verte dans un panier de 19 pommes rouges. Si tout ce que vous voyez sur la surface sont des pommes rouges, cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas une pomme verte enterrée ci-dessous, mais c'est ce que ceux qui devraient savoir le mieux conclure. Pourtant, en réalité, vous ne pouvez rien conclure sur la couleur des pommes hors de vue dans le panier de pommes jusqu'à ce que vous examiniez et examiniez la couleur de toutes les pommes présentes.

D'autres exemples où 19 sur 20 ne portent pas. Si vous vous rétablissez de la grippe dix-neuf fois de suite, cela ne signifie pas que vous récupérerez la vingtième fois. Si les Yankees N.Y. auront dix-neuf matchs de baseball d'affilée, cela ne signifie pas qu'ils vont gagner le numéro vingt. Si vous lancez une pièce de monnaie et qu'elle se pose dix-neuf fois de suite sur la tête, ce n'est pas une raison pour croire que le vingtième tirage au sort sera la tête. Prenant un exemple de la vraie science, si 193 espèces de primates ont de la fourrure, sûrement la 194e aura aussi de la fourrure. Hélas, nous sommes le 194e – "The Naked Ape".

Voici un peu une expérience qui aide à démontrer que le 20ème cas peut être étrange. Supposons que vous vouliez savoir si des objets solides relativement non poreux s'enfoncent dans l'eau douce. Vous avez donc un grand seau d'eau fraîche, et dans ce seau vous lancez une pièce ordinaire; un morceau de verre; un morceau de charbon; un rocher; un peigne en plastique; une brique; un morceau d'or; un diamant; une assiette en porcelaine; un roulement à billes; du fil de cuivre; un morceau d'os; un peu de tissu; une boule de bowling; un CD; un peu de plomb; un lingot d'aluminium; un gros cristal de sel et une coquille de palourde. C'est 19 articles – ils coulent tous, donc vous concluez que le prochain article solide que vous lancez coulera aussi – un glaçon. Oops; il est de nouveau à la planche à dessin.

Bien sûr, la réticence des scientifiques à accepter le hardcore OVNI de bonne foi est vraiment un problème central de la sociologie des sciences. En particulier, les résultats négatifs du rapport de l'Université du Colorado (Comité Condon) (1968) ont été cités comme un facteur décisif dans le niveau d'intérêt généralement faible dans l'activité OVNI parmi les universitaires depuis lors. C'est en dépit du fait que ce rapport n'a pas pu expliquer de manière adéquate 30% des cas d'OVNIS sur lesquels il a enquêté. Malgré cette anomalie historique, les OVNIS pour le meilleur ou le pire connaissent les extraterrestres et l'ETH (hypothèse extraterrestre). Il y a quelque chose à propos des extraterrestres qui se traduit par de petits hommes verts (ou gris), du fourrage pour les tabloïds qui a une aura générale en tant que remplisseur de «saison idiote» quand il n'y a pas de vraies nouvelles. Ce n'est pas le genre de fourrage que les scientifiques aiment se nourrir.

Mais ces inconnus d'ovnis ne sont pas forcément quelque chose qui équivaut à une intelligence extraterrestre donc l'ETF des OVNI.

Ok, peut-être que les OVNIS sont des voyageurs temporels. de notre avenir – c'est une alternative. Mais alors, les inconnues UFO ne sont pas regroupées autour d'événements historiques significatifs qui devraient être vus – le pain et le beurre de cette industrie du voyage dans le temps – aux touristes et aux historiens de notre futur.

étaient de vrais organismes vivants mais non intelligents qui vivaient dans l'espace mais plongeaient de temps en temps dans notre atmosphère. Aucun biologiste ne pouvait réellement expliquer comment de telles créatures pouvaient survivre, et encore moins prospérer, dans les conditions difficiles de l'espace. Ainsi, les créatures pelucheuses de l'espace sans bénéficier d'un vaisseau spatial ne sont pas une option probable.

Certains suggèrent que le hardcore représente une sorte de phénomènes naturels totalement nouveaux, sauf qu'il n'y a même pas de fondement théorique pour de nouveaux phénomènes naturels. décennies, eh bien, c'est un échec total à composer avec un moyen facile de sortir du pétrin hardcore. Cependant, les phénomènes naturels ne présenteraient aucun comportement intelligent, ce que font les OVNIS. C'est pourquoi ils ont souvent tendance à être le hardcore. Pourtant, il y a encore cette observation à propos d'un cas d'OVNI étudié par l'Université du Colorado dans le cadre d'un contrat gouvernemental avec l'USAF, dirigé par le Dr. Edward Condon. Le rapport Condon, tel qu'il était connu, disait ceci: "… cette observation inhabituelle devrait donc être attribuée à la catégorie d'un phénomène presque certainement naturel, qui est si rare qu'il n'a apparemment jamais été signalé auparavant ou depuis." On pourrait penser que cela aiguiserait l'appétit de tout scientifique désireux de faire une découverte majeure qui mène à la route de Stockholm (et un prix Nobel). Apparemment, ce n'est pas le cas. Les observations d'OVNIS, même comme un phénomène naturel apparent, sont tabou.

Peu importe, ET, créatures spatiales, voyageurs dans le temps, phénomènes naturels inconnus, peu importe, les scientifiques ne peuvent pas prétendre au problème OVNI résolu alors que ces inconnues demeurent. Ils sont négligés dans leur devoir en les ignorant, espérant qu'ils vont juste «s'en aller». Ce n'est pas assez bon pour les scientifiques de dire «s'ils sont 19 sur 20, donc 20 sur 20», et qu'ils se lavent joyeusement en se lavant les mains de la réalité sinon que cette logique est défectueuse. Ils doivent prouver cette assertion, ne pas l'ignorer. Traduits, ils doivent mettre en place ou taire.

Certains pourraient prétendre que c'est la prétendue nature des inconnus, telle que revendiquée par les croyants, qui leur impose le fardeau de prouver leur cause. Ce serait le cas si elles prétendaient que les inconnues de l'UFO étaient la preuve que les OVNIS étaient pilotés par ET. Cependant, alors que quelques-uns poussent cette ligne (et s'ils le font ils devraient mettre en place ou taire), une majorité de gens pro-OVNI, croyants si vous voulez, juste pointer vers les inconnus comme preuve (pas preuve – preuve et preuve sont deux choses différentes) qui soutient l'ETF UFO. Malheureusement, si l'ETF OVNI est vraiment vrai, la preuve de cela tend à être hors des mains des croyants puisque si ET ne veut pas être pris au dépourvu, il / elle ne le sera pas – c'est l'avantage d'avoir intelligence avancée. Vous déjouez moins d'intelligence. Donc l'intelligence moindre a besoin de la coopération (ou d'une erreur involontaire – Roswell?) De la plus grande intelligence extraterrestre, et nous ne l'obtenons pas. Bien sûr, s'il n'y a vraiment aucun ET associé au résidu UFO hardcore, alors cela explique cela.

Mais presque tous les croyants UFO croient vraiment qu'il y a un cas à résoudre pour cet unique événement UFO hardcore 20, indépendamment de ce que le l'explication s'avère être. Et les meilleures personnes pour découvrir cette explication sont les scientifiques, mais les scientifiques ignorent le défi comme ils l'ont fait à l'époque du Dr McDonald; comme ils continuent de faire bien dans le 21ème siècle.

* McDonald, James E .; Science en défaut: vingt-deux ans d'enquêtes sur les ovnis insuffisantes; (in) Page, Thornton et Sagan, Carl (éditeurs); OVNI: un débat scientifique; Cornell University Press, Ithaca, New York; 1972; pages 52-122.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.