Que vous soyez un partisan d'UFO ETH (hypothèse extraterrestre), un extraterrestre d'UFO ETH, ou que vous vous en fichiez pas mal du tout (alors pourquoi lisez-vous ceci?), Vous ' d être conscient que, dans l'ensemble, la communauté scientifique professionnelle, y compris pour une raison étrange scientifiques SETI (Recherche de l'intelligence extra-terrestre) – le clan même qui professent un intérêt intense pour ETI – pooh-pooh la notion même de l'ETF OVNI

, passons aux objections spécifiques, et examinons pourquoi ils sont à leur tour répréhensibles.

OBJECTION: Nous sommes le proverbial IT – il n'y a pas d'autres civilisations extraterrestres avancées car il n'y a pas d'extraterrestres d'aucune sorte, même microbiens, donc OVNIS ne peut rien avoir avec l'intelligence extraterrestre.

REPONSE: Avec 13,7 milliards d'années à jouer depuis l'origine de notre Univers (l'événement Big Bang); avec des milliards d'étoiles dans notre propre galaxie seule; avec des milliards de galaxies dispersées dans le cosmos, chacune contenant des milliards d'étoiles, avec des planètes extra-solaires découvertes autour de beaucoup de ces étoiles dans notre propre galaxie (et par implication d'autres galaxies aussi); avec les éléments chimiques nécessaires à la vie courante dans tout l'Univers; Avec les principes de l'évolution darwinienne donnés comme universels, quelles chances nous sommes vraiment l'IT proverbiale?

Bien sûr, quand il s'agit de l'ETF OVNI, c'est seulement notre galaxie dont nous devons nous occuper. Même moi, je reconnais que bien que les civilisations extraterrestres existent dans d'autres galaxies, les temps de voyage entre les galaxies dépassent rapidement les temps de transit logiques disponibles. Le voyage interstellaire est cependant une toute autre affaire. Pourtant, notre propre galaxie nous donne environ dix milliards d'années pour jouer avec; des milliards d'étoiles et sans doute des planètes, ces éléments chimiques abondants, et les principes darwiniens. Encore une fois, ce serait une âme très courageuse de suggérer à nouveau ces sortes de statistiques que nous sommes, même dans notre propre galaxie, la TI proverbiale; pas seulement le nouveau gamin sur le bloc, mais le premier et seul gamin sur le bloc.

Pas même un scientifique SEFO (Search for ExtraTerrestrial Intelligence) de ma connaissance dirait que nous sommes le proverbial IT – il serait se moquer de son propre choix de carrière.

OBJECTION: Les extraterrestres existent; l'intelligence extraterrestre n'a pas. Aucune intelligence extraterrestre ne veut dire non-aller à l'ETF OVNI.

REPONSE: Encore une fois, même les scientifiques SETI respectables ne proposeraient une telle objection à l'ETF OVNI puisque cela minerait leur propre travail. Il est clair que l'évolution de l'intelligence, bien qu'elle ne soit qu'un des nombreux traits concurrents de la survie biologique du plus apte, a une valeur de survie ultime. La Terre en fournit un exemple concret car on peut attribuer à beaucoup d'espèces un degré raisonnable de capacité à comprendre les choses, et qu'il est possible d'évoluer vers des niveaux d'intelligence extrêmement élevés dont nous sommes témoins. Si Mère Nature peut développer une espèce biologique très intelligente, elle peut le faire encore et encore, et encore sur d'autres mondes.

OBJECTION: Ils (les aliens) ne peuvent pas aller de là (où il y a) à ici – l'espace interstellaire est la zone de quarantaine sans mouche ultime et puisque les vélocités superluminales (c'est-à-dire la distorsion de Star Trek ici) sont une violation de la théorie de la relativité spéciale d'Einstein (bien qu'il n'y ait plus rien de théorique). . ET existe mais ne peut pas arriver ici; par conséquent les OVNIS ne peuvent pas être les produits de ET.

RÉPONSE: Je ne peux pas croire que cette vieille châtaigne et totalement désuète est encore entourée. L'hypothèse idiote ici est, d'une manière très anthropologique, que l'ET doit avoir une durée de vie égale à celle des humains. Les humains ne peuvent pas voyager vers les étoiles parce que nous ne pouvons pas voyager assez vite dans nos courtes durées de vie pour faire le voyage du début à la fin, et je suppose ici que si vous commencez le voyage, vous voulez être là pour terminer le voyage. Maintenant, il n'y a pas de loi en sciences biologiques qui stipule qu'une entité intelligente de chair et de sang doit donner un coup de pied au bout de trois ou dix ans. Si vous vous souvenez de la mythologie, les «dieux» cosmiques et célestes étaient (au moins d'un point de vue humain) aussi proches de l'immortel que cela ne fait aucune différence. La quasi-immortalité rend le voyage interstellaire tout à fait réalisable. Bien sûr, toute intelligence extraterrestre qui peut nous rendre visite aura des technologies bien au-delà des nôtres. La génétique ou d'autres formes de bioingénierie pourraient prolonger artificiellement la durée de vie de plusieurs ordres de grandeur. Peut-être que la chair et le sang se sont transformés en silicium et en acier. Il y a les scénarios de science-fiction standard du vaisseau spatial ou de l'hibernation multi-générations qui passent le temps sans beaucoup de vieillissement supplémentaire. Alors peut-être aussi qu'une super-civilisation du type extraterrestre a pu approcher les vitesses luminales; peut-être avoir la physique et l'ingénierie qui peut aller superluminal. Mais on n'a pas besoin de telles possibilités extrêmes. Tout ce qu'il faut, c'est le premier voyage initial. Une fois ici, notre ET quasi-immortel (les «dieux» de la mythologie) s'installe, disons même un avant-poste lunaire. Aucun autre voyage interstellaire n'est nécessaire

OBJECTION: Il est improbable que nous (les humains) arrivions par hasard à la génération chanceuse, après que 4,5 milliards d'années aient passé la Terre dans l'isolement cosmique, pour que nous fassions maintenant l'expérience … site cosmique entreprise. Si vous jetiez une fléchette au hasard à 4,5 milliards de ballons, quelles chances cela atteindrait un ballon qui coexistait avec l'existence de l'humanité, étant même généreux et nous donnant une existence de deux millions d'années ballon, beaucoup moins le ballon étiqueté 1947 (le début accepté de l'ère moderne d'OVNI)?

RÉPONSE: C'est IMHO réellement le meilleur argument d'anti ETF d'UFO allant mais quand pris à sa conclusion logique fournit la réponse même qui rend l'ETFO d'UFO presque inévitable. En effet, il serait extrêmement extraordinaire à l'extrême si cette minuscule niche du temps terrestre, disons 1947 à nos jours, était la première et unique niche du temps terrestre à accueillir une visite par intelligence (s) extraterrestre (s). La réponse évidente est qu'il y a eu des niches précédentes dans le temps, des intervalles de temps, probablement beaucoup, beaucoup et beaucoup, quand ET a rendu visite. ET avait eu des milliards d'années pour explorer de manière aléatoire (ou sélective) la (notre) galaxie. À 1% de la vitesse de la lumière, il suffit de 10 000 000 d'années pour traverser la galaxie bord à bord. Mais la galaxie a dix milliards d'années. S'il y a beaucoup de civilisations extraterrestres spatiales, ou même s'il n'y en a qu'une, elles sont probablement beaucoup plus proches de nous que le pire scénario de bord à bord (évidemment, puisque nous ne sommes pas sur le bord galactique) . Ceux qui se sont penchés sur cette question et ont croqué les chiffres, suggèrent que 10 000 à 100 000 ans est une estimation approximative des intervalles de temps entre les visites aléatoires de ET. Pourtant, 1947 à ce jour pourrait facilement et probablement sur la probabilité tomber en dehors de cette gamme. Peut-être que la dernière visite au hasard remonte à il y a 9 000 ans ou 90 000 ans. Nous aurions encore un peu d'attente (mille à dix mille ans) pour le prochain appel. Mais, et il y a toujours un "mais" …

Il ne faut pas beaucoup d'imagination – et beaucoup l'ont imaginé – que l'ET a été dans les cheveux sur une base presque continue. Le point clé est qu'une fois que la découverte initiale de la chance s'est produite, et que cela aurait pu être il y a des milliards d'années, nous sommes cartographiés, notés et enregistrés dans l'immobilier biologique. Nous sommes maintenant une épingle de couleur sur la carte galactique, disons vert pour la biosphère simple; jaune pour la vie complexe, orange pour l'intelligence et rouge pour ici être une civilisation. Dans les 100 000 ans de ce premier contact (même s'il s'agissait d'ET accueillant nos ancêtres microbiens), les communications radio à la vitesse de la lumière auraient averti toutes les civilisations extraterrestres potentiellement réceptives (et réceptives futures) qu'ici était une de ces rares demeures, une planète avec une biosphère et, par conséquent, il vaut la peine de mener des enquêtes de routine (non aléatoires) – pour des raisons scientifiques, si ce n'est autrement.

Les parallèles terrestres sont évidents. Une fois que nous avons découvert l'Antarctique, il est rapidement devenu une connaissance commune. Nous y sommes retournés, encore et encore et encore, nous installant finalement près des quartiers permanents malgré les coûts et les difficultés évidents, tout cela au nom de la science. Nous retournerons un jour sur la Lune – peut-être pas très bientôt, mais finalement. Vos arrière-petits-enfants verront des colonies ou des avant-postes lunaires comme nous le voyons aujourd'hui en Antarctique. ET et Earth ont peut-être eu la même relation en cours. Nous pourrions trouver que nous avons ET pour compagnie sur la Lune comme nous avons eu ET pour entreprise sur Terre.

Maintenant, avance rapide et rappel de nos mythologies autour du monde – toutes les races, toutes les cultures, toutes les implantations géographiques – les contes des «dieux» du ciel et des êtres associés à diverses constellations et adresses stellaires. Ces mêmes «dieux», qui se déplacent souvent dans des «chariots» aériens, ont donné les dons de connaissances et de culture et les technologies rudimentaires à l'humanité primitive (chasseurs-cueilleurs). Ils restent là pour surveiller leur expérience.

Maintenant, avancez de 1947 à aujourd'hui. Les «dieux» sont devenus ET, et ils vont nous surveiller de près, puisqu'ils savent qu'un jour, même si des milliers d'années en bas de la piste, nous irons hardiment comme s'ils sont allés hardiment. Nous avons nos agences de collecte de renseignements; ET a aussi les leurs.

OBJECTION: Les OVNIS, s'ils sont possédés et opérés par des extraterrestres, ne peuvent être ici que sur place, en réponse à la présence humaine moderne. C'est en fait défendu par de nombreux fans pro UFO ETH que cela peut-il être une coïncidence que les extraterrestres sont arrivés juste au moment où nous avons commencé à jouer avec des jouets dangereux – des armes nucléaires; aller dans l'espace; et nous encombre les ravages environnementaux. Les sceptiques pensent que pour que les humains soient connus de ceux qui sont là-bas, ils ne peuvent nous connaître que via nos signaux électromagnétiques (EM), qui se propagent vers l'extérieur là-bas à la vitesse de la lumière. Ainsi, nos signaux EM (explosions nucléaires, émissions radiophoniques / télévisées, émissions radar, etc.) n'ont pas eu beaucoup de temps pour aller très loin, car avant 1900, la Terre était assez calme pour émettre du bruit technologique humain EM. Même notre pollution atmosphérique, potentiellement détectable par l'analyse spectroscopique, n'était pas vraiment anormale avant 1900. Ce n'est qu'au XXe siècle que cela a vraiment commencé.

Donc, si vous prenez 1947 Comme l'année de début de l'ère moderne des OVNIS – leur date d'arrivée – et en supposant qu'ils ont quitté la maison dès qu'ils ont détecté notre signal EM, leur maison est tellement proche de la Terre qu'elle est statistiquement improbable à l'extrême. Puisque la maison d'ET n'est certainement pas dans notre système solaire, alors par élimination, cela laisse des étoiles proches. Mais seul le voyage interstellaire subluminal est possible, et même des vitesses interstellaires de 10% de la vitesse de la lumière poussent l'enveloppe. Nos compagnons stellaires les plus proches se trouvent à plus de quatre années-lumière, il faudrait donc plus de quarante ans pour arriver à nous depuis la demeure stellaire la plus proche. Ajoutez à cela les quatre années-lumière qu'il a fallu à notre signal EM pour les atteindre en premier lieu, et c'est environ 44 ans de plus. Soustrayez cela de 1947 – eh bien, 1903 n'est pas connu pour nos émissions de radio à haute intensité, et les radars, la télévision et les lumières nucléaires sont encore des technologies futures. Par conséquent, ET n'est pas arrivé en 1947 en raison de toute activité humaine, et puisque, évidemment, seule l'activité humaine attirerait ET à voyager ici en premier lieu – donc les ovnis ne peuvent être rien d'étranger!

RÉPONSE: L'hypothèse de base ici est tellement anthropomorphique (centré sur l'humain) que risible. Premièrement, même si les extraterrestres sont devenus préoccupés par les activités humaines après 1900, cela ne signifie pas qu'ils n'étaient pas déjà là, sinon sur place, dans le secteur du système solaire immédiat, comme ayant une base lunaire, ou même un vaisseau spatial colonie en orbite comme base d'opérations. On n'a pas à les postuler étant un minimum de plus de quatre années-lumière. Deuxièmement, oublions l'élément humain – selon l'argument ci-dessus, la planète Terre a été notée et enregistrée dans une base de données galactique pour un minimum de millions d'années, plus probablement pas un ordre de grandeur plus grand – des milliards d'années. C'est un égocentrique inspiré, mais juste une coïncidence, que les ovnis extraterrestres sont autour quand les humains dominent l'environnement de la Terre.

OBJECTION: Il y a peu ou pas de preuve crédible qu'un événement OVNI peut être interprété comme un vaisseau extraterrestre faisant sa chose volante extraterrestre. ] REPONSE: D'accord, donc des dizaines de milliers de comptes rendus de témoins oculaires ne comptent pour rien, surtout quand beaucoup de ces observations ont été faites par des observateurs formés, et des cas impliquant plusieurs témoins. Les cas de témoins oculaires sont souvent sauvegardés par un suivi radar ou des traces au sol ou des effets physiologiques ou des effets EM (électromagnétiques) ou des images animées ou des photographies. Radar, traces au sol, effets EM existent aussi par leur solitaire. Les OVNIS sont un phénomène mondial qui transcende toutes les limites d'âge, de sexe, raciales, culturelles, etc. Si les ovnis n'étaient que la province d'un pays ou d'une région, ou seulement ceux dont le QI était inférieur à 90, ce serait suspect. Les OVNIS ont été pris assez au sérieux pour faire partie des programmes gouvernementaux du monde entier, contrairement aux événements poltergeist qui ne le sont pas, et l'analyse militaire et scientifique ne peut pas expliquer, selon l'endroit et le temps, entre cinq et dix pour cent des tous les rapports d'OVNIS.

Le fait qu'il existe une chose telle que l'ETF OVNI doit suggérer qu'il y a des preuves suggestives à l'appui. L'ETF OVNI n'existe que depuis le début des années 1950, car pour les trois ou quatre premières années du phénomène de «disque volant» ou de «soucoupe volante» de la fin des années 1940, les «soucoupes» ou «disques» étaient supposés être d'origine terrestre. – appareils secrets soviétiques (aux Américains); dispositifs américains secrets (aux Russes). Quand ces idées sont devenues intenables, les conclusions évidentes étaient que tout était dans l'esprit; des identifications erronées, des canulars, des hallucinations, etc. Mais cela devint tout aussi indéfendable que le cas solide après qu'un cas solide est entré et s'est avéré être inexplicable par toutes les possibilités terrestres. Par élimination – bien, selon Sherlock Holmes, quand vous avez éliminé l'impossible, tout ce qui reste, aussi improbable soit-il, doit être la vérité – on a dû au moins considérer l'ETH comme une alternative plausible. Mais l'illogisme de l'esprit scientifique a été rendu clair dans la démystification finale de l'UFO ETH, l'étude scientifique de l'Université du Colorado sur les OVNIS [the Edward Condon study] qui a conclu que c'était beaucoup d'ordures – sauf pour le fait que cette étude même, ce même rapport, ne pouvait pas expliquer, avec tous les phénomènes terrestres connus, plus de 30% des cas d'ovnis étudiés. C'est comme un jury affirmant 1/3 non coupable; 2 / 3ds coupable – bien que la majorité l'ait – faisons l'exécution. Alors, quelle partie du mot "preuve" ne comprenez-vous pas?

Je fais cependant une défense pour l'ETF des OVNIS puisque les scientifiques affirment que chacun des fils d'ETI ayant été ou alors sur Terre sont faibles – en les genoux quand il s'agit de preuves solides? Roswell est faible. Les cas d'enlèvement d'OVNI sont faibles; la conspiration OVNI ou le cas de couverture est faible; Les photographies et vidéos d'OVNIS sont faibles; Les cas de radar d'OVNI sont faibles; le cas des anciens astronautes d'Erich von Daniken est faible; les observations de fusées fantômes (1946) sont faibles; les réclamations de contactés sont particulièrement faibles; Les rapports de témoins oculaires d'OVNI ne sont pas fiables, etc. Mais, mettez-les (et beaucoup plus) tous ensemble et comme toutes les bonnes histoires de détective combinent / intègrent tous les indices dans un ensemble composé (après avoir séparé le grain de l'ivraie et éliminé le harengs rouges) alors le tout est plus que la somme des parties. Vous obtenez un schéma assez cohérent qui émerge; pas le signal radio-signal-de-petits-points-et-tirets le scientifique SETI veut seulement un écrou-et-des-boulons et un modèle ici-et-maintenant.

Maintenant admettons n'importe lequel d'une centaine de discussions différentes et indépendantes En soi, ne soyez pas si convaincant, mais tous les 100 fils sont tissés ensemble – c'est un canard différent d'une autre couleur. C'est comme si ça ressemblait à un canard – ce n'est peut-être pas un canard. Si elle vole comme un canard – ce n'est peut-être pas un canard. Si ça marche comme un canard, ce n'est peut-être pas un canard. Si elle nage comme un canard – ce n'est peut-être pas un canard. Si ça chavole comme un canard – ce n'est peut-être pas un canard. Mais s'il regarde, vole, marche, nage et fait des charlatans comme un canard – alors c'est un canard!

Ce que les debunkers UFO ETH confondent ici, c'est le concept de 'preuve' contre le concept de 'preuve'. Il y a des quantités massives de preuves pour l'ETF UFO comme indiqué immédiatement ci-dessus. Par exemple, je considérerais comme faisant partie des preuves légitimes publiées en vertu de la Loi sur la liberté de l'information que, en 1947, l'armée de l'air de l'époque a demandé au FBI d'aider à enquêter sur les rapports de «disque volant». Hystérie de la guerre froide à l'époque. Le FBI (Hoover) a répondu qu'ils ne coopéreraient que s'ils avaient accès aux «disques écrasés», ce que l'AAF a refusé. C'est une preuve; ce n'est pas une preuve.

En fait, il y a plus que suffisamment de témoignages oculaires et de preuves matérielles qui satisferaient n'importe quel tribunal; tout juge; tout jury dans à peu près n'importe quelle autre série de circonstances pour rendre un verdict de culpabilité. Mais l'ETF UFO ne peut pas encore être rendu coupable, car même s'il n'y a pas encore de fusil fumant à ce jour. Il n'y a pas de sous-microscope absolu, sur la dalle du laboratoire, preuve positive de l'ETF UFO. Si un buff UFO ETH dit qu'il a des preuves, dites-lui de "mettre en place ou taire". Si toutefois ils disent qu'ils ont des preuves en faveur de l'ETF OVNI, demandez-leur poliment ce que c'est ..

OBJECTION: Si l'ETF UFO est correct, alors évidemment la terre sur la pelouse de la Maison Blanche et un take-me-to- le scénario de votre leader serait la ligne de conduite évidente pour ET. Cela ne s'est pas produit; l'ETF d'UFO est donc ridicule

REPONSE: Un extraterrestre par définition devrait avoir un esprit extraterrestre, une psychologie extraterrestre et des motivations extraterrestres. Nous ne pouvons pas les tenir à nos normes, nos motivations, nos comportements. La moitié du temps, je ne comprends pas pourquoi mes chats font ce qu'ils font!

Selon des centaines (probablement des milliers) d'écrivains de science-fiction et bien sûr Hollywood (et équivalents dans le monde), l'invasion extraterrestre est encore plus scénario viable – en tant que divertissement de toute façon. Mais cela ne s'est pas produit non plus, mais encore une fois, ce n'est pas un argument pour suggérer que, parce qu'il n'y a pas eu d'invasion extraterrestre, les OVNIS ne peuvent pas être des technologies étrangères. Les États-Unis n'ont pas envahi le Canada depuis quelque temps et l'Amérique a la technologie appropriée pour le faire si elle le veut

Cela laisse d'autres motifs – scientifiques, économiques, etc. Examinons les équivalents humains. Les humains ont exploré depuis que nous avions la capacité d'explorer. Nous sommes allés hardiment, en personne ou par l'intermédiaire de substituts de la machine, aux profondeurs de l'océan, de l'Antarctique, de la Lune et de toutes les planètes (réelles, ou dans le cas de Pluton, en route). Toute cette exploration à toutes fins pratiques a été faite pour la science juste, la science pure, et rien que la science. Bien sûr, il y a généralement une arrière-pensée dans le fond de l'esprit – l'exploration mène à l'exploitation. Nous explorons, nous aimons ce que nous voyons, nous colonisons, nous exploitons, nous construisons des centres de R & R, nous émigrons pour échapper à diverses formes de pressions environnementales / politiques, nous minons pour les ressources, nous cultivons pour la nourriture et faisons plus. Aujourd'hui, la Lune est pour la science; demain nous pouvons exploiter ses ressources. Pourquoi la relation ET-Terre devrait-elle être différente?

OBJECTION: Chaque centimètre cube du ciel est surveillé depuis le haut et le bas 24/7/52 par un équipement de surveillance électronique hautement sophistiqué, toujours à la recherche d'attaques sournoises et pour suivre satellites et débris spatiaux. Les orbites de milliers de morceaux de débris spatiaux sont connues avec une grande précision, même si ce morceau n'est pas plus gros qu'un sandwich au jambon! Tous les vaisseaux spatiaux extraterrestres de cette taille ou (évidemment) plus grands sont là-haut, eh bien, nous le saurions.

RÉPONSE: Les règles de la technologie furtive avancée; okay quelqu'un? C'est une recherche majeure et toujours en cours sur les technologies furtives qui intéresse les militaires, la communauté du renseignement et les organismes d'application de la loi sur Terre. Qu'est-ce qu'une civilisation extraterrestre avancée 1000, 10 000 ans avant notre ère pourrait avoir un tel camouflage? Ils utiliseraient évidemment cette technologie pour éviter d'être blessés par des généraux heureux! Dans la terminologie 'Star Trek', nous appellerions ce genre de technologie quelque chose comme un 'dispositif de camouflage'.

OBJECTION: Si ET est, ou était là, il y aurait des artefacts laissés, même si c'est juste des déchets d'ET

RÉPONSE: À moins que nous, humains, ne commencions à jeter nos ordures dans l'espace, disons l'ultime incinération dans le four solaire; Eh bien, disons simplement que cette option va augmenter les taux d'élimination des déchets de plusieurs milliers de fois et n'est donc pas une option réaliste. Par conséquent, nous n'avons pas d'autre choix que d'utiliser la planète Terre comme une décharge, au grand plaisir des archéologues qui basent une grande partie de l'histoire humaine ancienne sur de tels détritus. Mais naturellement, les forces naturelles et les agents biologiques traitent finalement de la plupart des déchets humains – solides, liquides et gazeux.

Ces mêmes forces naturelles et agents biologiques se pavaneraient également dans leurs déchets naturels de recyclage et de décomposition. Mais, en outre, ET peut et a l'option de retirer leurs détritus de la planète. Deuxièmement, devons-nous nécessairement reconnaître et distinguer les déchets d'ET de toutes les autres formes de détritus humains, en particulier sans différences évidentes qui suggéreraient que ces déchets sont en quelque sorte différents et devraient faire l'objet d'une analyse complexe pour confirmer que ces déchets ne sont pas des ordures ordinaires mais des ordures extraordinaires? Le manque d'ordures d'ET ne prouve pas l'absence d'ET.

Il existe encore une autre solution. Un ET technologiquement avancé est probablement également avancé dans la technologie de recyclage. Si vous entreprenez des voyages interstellaires, vous feriez mieux d'être efficace au recyclage. Quoi qu'il en soit, je ne me souviens pas de quelqu'un dans 'Star Trek' par exemple, laissant derrière lui sa litière – un artefact, peut-être comme un livre sur les gangsters de Chicago oui, mais pas des ordures! Mais en parlant d'artefacts liés à ET, il y a eu beaucoup d'auteurs, en dehors d'Erich von Daniken, qui ont fait des carrières en soulignant des preuves archéologiques suggérant ET. Maintenant, une grande partie de tout cela est l'embellissement, la pensée pieuse et le non-sens, mais, comme la plupart des petits mystères de la vie, il ne s'agit pas d'une situation ou d'une autre. Il y a beaucoup de nuances de gris ici et j'ai vu pas mal d'artefacts qui sont assez évocateurs d'un ET dans notre passé, et bien sûr si passé, pourquoi pas le temps présent? Maintenant, jetez un peu de mythologie …

FINAL FALLBACK OBJECTION: L'ETF OVNI ne peut pas être donc ce n'est pas; ça pourrait bien être, mais ça ne l'est toujours pas; ne me dérange pas avec des faits, mon esprit est inventé; et en tout cas c'est tout pseudoscience et je fais juste affaire avec la vraie science. Croyez-moi sur ceci – je suis un scientifique!

RÉPONSE FINALE: Il était une fois Galileo Galilei et Nicolaus Copernicus auraient été considérés comme des pseudo-astronomes; Heinrich Schliemann (de la renommée de Troy) quelqu'un qui a trempé dans la pseudo-archéologie; Charles Darwin était un pseudo-naturaliste; et Alfred Wegener, évidemment mis en avant une théorie (dérive des continents) qui pourrait seulement être décrite comme pseudo-géologie à l'époque. Même à l'origine, Albert Einstein était si loin dans le champ gauche que ses aînés scientifiques et ses supérieurs auraient facilement pu décrire sa physique comme une pseudo-physique. Seul le temps et l'histoire seront le juge si oui ou non l'ETF OVNI est ou était une pseudoscience ou une science réelle. Le jury à mon humble avis est toujours sur cette question.

CONCLUSIONS: Les scientifiques se rassemblent contre l'ETF UFO et peut-être qu'ils ont raison – ou peut-être pas. Les scientifiques ne savent pas tout. Eux aussi sont humains avec tous les bagages qui les accompagnent et ils peuvent et commettent des erreurs.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.